comme…                        
4  BARBUS                             n.pr.

 

C’était le 8 avril 1964. La Grande Salle du Collège, plus de 900 places, était pleine comme souvent. Après la démolition, en 1959, de la vénérable Salle des Spectacles qui avait accueilli tant de soirées mémorables en plus de 150 ans, les entrailles du nouveau Collège de l’Abbaye bruissaient au rythme de saisons artistiques très éclectiques : théâtres, concerts, ballets et variétés alternaient avec, toujours, une qualité très élevée.

Ce soir-là, les Quatre Barbus – ou plutôt les 4 Barbus – avaient amusé un public très réceptif à leur répertoire particulièrement enjoué. De « La Pince à linge » sur les notes de la 5e symphonie de Beethoven aux accents mozartiens de la « Venerabilis Barba Capucinorum » en passant par le « Männerchor de Steffisburg » et l’ouverture du Barbier de Séville pour l’ « Honneur aux Barbus », tout était… au poil !

A la fin du spectacle, un jeune placeur se rua avec les autres dans les coulisses pour obtenir les 4 autographes si précieuses. Georges lui demanda : « C’est pour qui ? » l’ado lui répondit en tremblant : « Pour moi », et il retrouva son programme avec la dédicace : « Pour moi » ! Content de son coup, le Barbu magnanime daigna rajouter le prénom du jeune étourdi, que vous pourrez découvrir en cliquant  ici

 

Abbaye 1500 (c) 2014

Information légale