$document = JFactory::getDocument(); // ajout JS $document->addScript($this->baseurl . '/js/abbaye.js'); La Charte

L'Abbaye de Saint-Maurice est consciente de sa place de veilleur, humble et fragile, tant dans l'Eglise que dans le monde passionnant et difficile du 21e siècle.Elle regarde son histoire, son présent et son avenir, comme des dons de Dieu. C'est ainsi qu'elle veut célébrer en 2015 le Jubilé des 1500 ans de sa fondation en 515. Cette action de grâce, vécue avec la communauté des croyants et avec les hommes et femmes de bonne volonté qui le souhaiteront, prendra des formes diverses. La présente charte en définit les principes et lignes directrices.

 

Principes et lignes directrices

Le Jubilé s'oriente vers un approfondissement de l'enracinement local de l'Abbaye et vers une ouverture réfléchie sur une société globalisée. L’Abbaye est porteuse du nom d'un officier romain originaire d'Egypte, Maurice, commandant de la légion thébaine. Vers 290, avec ses compagnons soldats, il a donné sa vie en fidélité à l'Evangile du Christ, en réaction aux forces blessant l'Homme et sa destinée divine. Le Jubilé met donc en évidence la Bonne Nouvelle, capable de tenir tête aux forces négatives et pessimistes qui traversent toute société humaine.

L'Abbaye a assumé dès les origines sa vocation de gardienne des Reliques de saint Maurice et de ses compagnons, et de leur message évangélique. La communauté de type monastique, fondée par le roi des Burgondes Sigismond en 515, a basé sa présence au tombeau des saints martyrs sur la louange perpétuelle (Laus perennis). A partir du 12e siècle, l'Abbaye est une communauté de Chanoines Réguliers, puisant ses ressources dans la règle de saint-Augustin. Grande et petite, conquérante et peu signifiante, frayant avec les grands et se confinant dans l'humilité ou l'obscurité, l'Abbaye a traversé les âges autant si ce n'est plus à cause de ses médiocrités que par l'effet de ses vertus.

La communauté religieuse d'aujourd'hui se veut lucide face à son histoire et fidèle aux lignes-forces qui s'en dégagent : la louange, issue de la Laus perennis et l'idéal canonial, fruit de la règle de saint Augustin. Le jubilé de 2015 s'oriente donc sur une promotion de la louange et de l'idéal canonial, dans une perspective proactive et fidèle à l'enracinement historique. Un effort particulier sera fait pour proposer, tant au niveau liturgique (célébrations et pèlerinages) qu'au niveau apostolique (vie avec Dieu et avec l'humanité), des moments forts en résonance avec le monde et le siècle d'aujourd'hui.

 

Les grands axes du jubilé de 2015

Le jubilé se déploie sur trois axes, déclinés en trois temps : passé, présent, avenir,

  • avec l'Eglise locale : Territoire abbatial et Diocèse de Sion, Eglise en Suisse romande ;
  • avec l'Eglise universelle : Eglise Catholique Romaine, Partenariat œcuménique ;
  • avec les hommes et les femmes de bonne volonté : monde de la culture, monde politique, monde économique, dialogue interreligieux

Le jubilé proposera des actions qui rappellent l'héritage du passé, incitent à une réflexion sur le temps présent et dessinent des projets futurs. Le jubilé doit interpeller toute personne de bonne volonté, croyante ou en recherche.

Sa réussite passe par l'engagement de commissions : Liturgie, Pastorale, Histoire, Culture, Tourisme, Relations, Avenir. Ces commissions, où religieux et laïcs œuvrent de concert, sont chapeautées par un Bureau exécutif. La priorité sera donnée à la simplicité et à l'aspect durable des projets à réaliser.

Abbaye 1500 (c) 2014

Information légale